INSTANCES ET PARTENAIRES

Comment notre école fonctionne-t'elle?

Tout commence en France, au ministère de l’éducation nationale. Tous les ans, le ministère élabore ou révise les programmes d’éducation qui paraissent dans une revue de parutions légales : le bulletin officiel. Tous les établissements souhaitant dispenser un enseignement français diplômant est obligé de suivre ces programmes officiels. 

L’éducation française est dispensée en France et dans le monde entier dans des établissements qui délivrent les diplômes nationaux : le diplôme national du brevet et le diplôme national du baccalauréat. Les établissements situés à l’étranger ne dépendant pas directement du ministère de l’éducation national mais d’une agence d’état française : l’agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE). L’AEFE encadre le réseau scolaire le plus étendu au monde. Il garantit le cursus (sa linéarité et sa qualité) et la reconnaissance des études de tous ceux qui fréquentent les écoles du réseau et notamment les familles françaises en expatriation.

Pour assurer la qualité de l’enseignement et la compliance aux programmes, l’AEFE  gère une partie du personnel éducatif et administratif détaché du ministère de l’éducation nationale et assure une inspection pédagogique annuelle. Ainsi, l’AEFE envoie dans le monde entier des expatriés (enseignants titulaires et administratifs qu’elle rémunère directement avec la contribution fiscale des familles françaises). Ces seuls personnels ne suffisent pas à faire fonctionner l’école et un complément de personnel est recruté localement (enseignant, personnel administratif, technique et de service).

L’AEFE, outre le salaire des expatriés, participe de façon ponctuelle au fonctionnement de l’école (subvention en cas de projet immobilier par exemple). L’AEFE facture en retour une partie de ces charges au Lycée, l’autre partie restant à la charge de l’état français. La part reversée à l’AEFE par l’AFN représente environ 30% du budget de l’AFN. Cette réversion est effectuée en euros. Ce sont les contributions des familles qui permettent à l’école de faire face aux dépenses suivantes: réversion AEFE, salaires des personnel locaux, frais de construction, amélioration et maintenance des locaux, sécurité, achat de mobilier, soutien financier aux activités des enseignants (manuels scolaires, certaines fournitures, équipement scientifique, équipement informatique) entre autres… L’augmentation des contributions des familles permet de préparer les investissements pour le développement du nouveau terrain.

En faisant le choix du Lycée français Louis Pasteur, les familles deviennent membres de l’association des parents gestionnaires  en versant leurs contributions dans un portefeuille commun. La gestion de ce portefeuille commun est confiée à un comité de gestion restreint lors d’une élection qui a lieu au moment de l’assemblée générale de l’association, en septembre/octobre de chaque année. Au lycée français Louis Pasteur, l’association des parents gestionnaires s’appelle l’Association Française de Nigeria (AFN). Celle-ci a été créée en 1956.

L’AFN comme toutes les associations de parents gestionnaire doit répondre à un certain nombre d’obligations :

  • Obligations données par l’AEFE pour que l’établissement fonctionne dans un cadre standard décrit dans une convention. L’AFN a signé une convention avec l’AEFE en 2002. Il est prévu que l’AEFE vienne en fin d’année 2016 pour réaliser un audit.
  • Obligations données par le pays d’accueil. Ici, l’AFN est autorisée à fonctionner après enregistrement par le « Registrar General » de la « Corporate Affairs Comission ». Elle est donc soumise au « Company and Allied Matters Act » ainsi qu’au « Labour Act », à l’imposition sur les salaires, la whithholding tax, à la certification des comptes par un auditeur…

 

How does our school run ?

 

It all starts in the French Ministry of Education. Every year the educational programs are developed or reviewed and then printed in a review of legal publications: the official bulletin.

Each school that is supposed to provide graduating French instruction has to follow these official educational programs.

In France but abroad as well, the French educational system prepares for the Diplôme National du Brevet and the Baccalauréat.

The foreign French Schools are not directly under the control of the Ministry of Education because they are monitored by a government institution, the Agency for French Education Abroad (AEFE). It manages the world’s largest educational network abroad.

Accreditation by the French Ministry of Education certifies that the teaching provided by the school complies with the demands, curricula, teaching objectives and organizational rules of the French education system. All students from accredited schools can pursue their education in another French school without having to take an entry examination.

The AEFE is the guarantor of the French education system abroad, therefore, all around the world, it sends teachers and administrative staff detached from the Ministry of Education. All these employees are regularly inspected on their pedagogical skills.  Moreover, to enable each school to run with a sufficient number of employees, locally-staff is also recruited (teachers, technicians, cleaners, administrative people…).

The AEFE is a financial support for each establishment, not only for the salaries of the expatriate employees but also in case of need for the development of the school (building projects…). As a consequence, the AEFE re-invoices part of these fees to the school (around 30% of the AFN annual budget for the Lycee Français Louis Pasteur), and the rest is supported by the French State.

The school fees paid by the families is mainly used for:

  • the payment of the AEFE invoice
  • the salaries of the locally-recruited staff
  • the investments (swimming-pool, new plot…)
  • the upgrade and maintenance of the estate
  • the security
  • the purchasing of materials (furniture, school stuffs, books, scientific equipments, computers…)

When they choose to send their kids to the Lycee Français Louis Pasteur, the families automatically become members of the managing association (the AFN, created in 1956). Their fees are mutualized to contribute to the running of the school.

The purpose of the School Board, composed of elected parents, is to provide Lycee Français Louis Pasteur with the financial resources it needs to operate optimally.

The AFN, as a school managing association, has to meet some obligations:

  • the obligations given by the AEFE through the agreement signed with it in 2002
  • the obligations given by the local right in the country where the school is established. Here in Nigeria, the AFN is allowed to run after being registered by the “Registrar General” of the “Corporate Affairs Commission”. As a consequence, it is submitted to the “Company and Allied Matters Act” and to the “Labour Act”, to the social taxes, to the withholding tax, to the audit consulting, etc…