PEDAGOGIE

Le diplôme du baccalauréat ouvre la voie des études supérieures en France et à l’étranger.

En France :

Etudier en France, c’est intégrer un des systèmes d’enseignement les plus performants, qui assure la qualité de la formation et la reconnaissance des diplômes à l’international.

Avec l’ouverture affirmée vers l’entreprise, l’international et la recherche, l’enseignement supérieur français fait la preuve de sa capacité à répondre aux évolutions du monde. Depuis toujours les établissements d’enseignement supérieurs de Paris et de province permettant à l’excellence des formations françaises de se déployer sur un réseau national de plus de 3 500 établissements d’enseignement supérieur publics et privés et de centres de recherche de renommée internationale.

Cette richesse et cette diversité, associées aux possibilités de passerelles et d’équivalences entre les formations, permettent de construire un parcours adapté à l’évolution d’un projet d’études.

L’État investit fortement dans l’enseignement supérieur : 5,6 % du PIB consacré aux dépenses d’éducation (moyenne de l’OCDE : 5,3 %). L’État supporte directement une part du coût réel des études de chaque étudiant. Le dispositif national français permet de maintenir le coût des frais d’inscription à l’un des niveaux les moins élevés du monde, de garantir l’équivalence entre les diplômes sur le territoire et d’assurer leur reconnaissance au niveau international.

Les formations sont aussi diverses que :

  • universités : droit, médecine, pharmacie, sciences lettres…,
  • les classes préparatoires aux grandes écoles : ingénieur, commerce,
  • les écoles à prépa intégrées : ingénieur -les écoles d’archi, d’art,
  • les études d’infirmier
  • Brevet de technicien supérieur, Diplôme universitaire technologique
  • Instituts d’études politiques
  • Ecoles de comptabilité
  • Ecoles de commerce …

A l’étranger, le diplôme du baccalauréat est reconnu dans la plupart des pays. Les recrutements se font directement après la terminale. Les établissements concernés demanderont une certification de langue en plus du baccalauréat.

Etudier en France 

Intégrer un des systèmes d’enseignement les plus performants, qui assure la qualité de la formation et la reconnaissance des diplômes à l’international.

Avec l’ouverture affirmée vers l’entreprise, l’international et la recherche, l’enseignement supérieur français fait la preuve de sa capacité à répondre aux évolutions du monde. Depuis toujours les établissements d’enseignement supérieurs de Paris et de province permettant à l’excellence des formations françaises de se déployer sur un réseau  national de plus de 3 500 établissements d’enseignement supérieur publics et privés et de centres de recherche de renommée  internationale.

Cette richesse et cette diversité, associées aux possibilités de passerelles et d’équivalences entre les formations, permettent de construire un parcours adapté à l’évolution d’un projet d’études. 

L’État investit fortement dans l’enseignement supérieur : 5,6 % du PIB consacré aux dépenses d’éducation (moyenne de l’OCDE : 5,3 %). L’État supporte directement une part du coût réel des études de chaque  étudiant. Le dispositif national français permet de maintenir le coût des frais d’inscription à l’un des niveaux les moins élevés du monde, de garantir l’équivalence entre les  diplômes sur le territoire et d’assurer leur reconnaissance au niveau international.

AEFE-brochure-enseignement-francais-etranger-2015-2016-anglais.pdf
campus-france_2014_choose_france.pdf depliant_art_en.pdf
diplomes_art_en.pdf
etudier-en-france-apres-bac-edition-2015-2016.pdf

 

THE BACCALAUREAT DIPLOMA PAVES THE WAY FOR SUPERIOR STUDIES IN FRANCE AND ABROAD.

In France :

Studying in France means integrating one of the most effective teaching systems, which ensures the quality of training and the recognition of diplomas abroad.

Through its development towards business, international and research, French higher education proves its capacity to fit to the world’s evolutions. For a long time, higher education institutions in France have enabled the excellence of French courses to be deployed on a national network of more than 3,500 public and private higher education institutions and research centers internationally recognized.

This richness and diversity, associated gateways and equivalent courses, makes it possible to construct a course adapted to the evolution of a study project.

The State strongly invests in higher education: 5.6% of GDP devoted to education expenditure (OECD average: 5.3%).

The State directly subsidizes a part of each student's study costs. The French national system makes it possible to maintain the level of registration fees at one of the lowest one in the world, to guarantee equivalence between diplomas in the country and to ensure their recognition at an international level.

A wide range of courses are available :

  • universities: law, medicine, pharmacy, science letters ...,
  • preparatory classes for the grandes écoles: engineer, business,
  • integrated prepaid schools: engineers - schools of art,
  • nursing studies
  • Certificate of Advanced Technician, Technological University Diploma
  • Institutes of Political Studies
  • Accounting Schools
  • Business schools

Abroad, the diploma of the baccalauréat is recognized in most countries. Recruitments are made directly after the terminal. The concerned institutions will require a language certification in addition to the baccalauréat.

STUDIING IN FRANCE

Integrating one of the most effective teaching systems, which ensures the quality of training and the recognition of diplomas abroad.

With the firm opening towards business, international and research, French higher education is proving its capacity to respond to the evolutions of the world. Historically, higher education institutions in Paris and the provinces have enabled the excellence of French courses to be deployed on a national network of more than 3,500 public and private higher education institutions and research centers of international renown.

This richness and diversity, coupled with the possibilities of bridges and equivalences between the courses, make it possible to construct a course adapted to the evolution of a study project.

The State invests heavily in higher education: 5.6% of GDP devoted to education expenditure (OECD average: 5.3%). The State directly bears a share of the actual cost of each student's studies. The French national system makes it possible to maintain the cost of registration fees at one of the lowest levels in the world, to guarantee equivalence between diplomas in the territory and to ensure their recognition at international level.

AEFE-brochure-enseignement-francais-etranger-2015-2016-anglais.pdf
campus-france_2014_choose_france.pdf depliant_art_en.pdf
diplomes_art_en.pdf
etudier-en-france-apres-bac-edition-2015-2016.pdf